vendredi 3 février 2017

La « blockchain » déchiffrée, ses technologies émergentes dans le spectacle vivant

Le succès de la monnaie virtuelle Bitcoin a suscité un intérêt soudain pour sa technologie adjacente de "blockchain". Les technologies de blockchain permettent d'assurer la confiance dans la monnaie Bitcoin et dans ses échanges, sans qu'aucune autorité centrale n'intervienne entre deux parties.


Plus globalement, elles suppriment le besoin d'intermédiaire dans toute sorte d'activités nécessitant l'intervention d'un tiers de confiance : banque, notariat, assurance, e-commerce, droit des affaires, financement participatif...

L'impact des technologies de blockchain est transversal. En s’appuyant sur un tel générateur de consensus informatique distribué, il devient possible d’organiser, sur Internet, l’autogestion de toutes sortes d’organismes, écosystèmes, communautés, et nouvelles formes d’économie contributive dotés chacun et chacune, le cas échéant, de leur propre système monétaire.

Dans le domaine du spectacle vivant, les technologies de blockchain permettent de mettre en place de manière autonome des systèmes de paiement sans contact ou de contrôle des billets nominaux ; mais aussi de reprendre en main le marché noir de la revente de billets de spectacles sur Internet ; ou tout simplement d'émettre et de distribuer des billets de concert électroniques de manière hautement sécurisée.

Téléchargez mon livre blanc sur le sujet pour en savoir plus.
En résumé : Blockchain et spectacle vivant : remettre l’imagination au pouvoir

Lire également :
La “blockchain” met l’imagination au pouvoir (1/2)
La “blockchain” met l’imagination au pouvoir (2/2)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire