lundi 30 novembre 2015

Monétisation de Youtube : les raisons de la déperdition

Youtube est la plus grosse audience de la musique en ligne, mais c’est aussi la moins monétisée. Ou devrait-on plutôt dire la « moins bien » monétisée ; ce qui veut dire qu’un mieux est possible. La marge de progression des revenus que la plateforme de vidéo de Google est susceptible de générer pour les ayant droit de la musique est très importante.


On dispose de peu d’informations sur l’audience réelle de Youtube, et en particulier sur celle de la musique sur Youtube, en dehors de quelques chiffres lâchés ponctuellement la plateforme. Toute type de vidéos confondues, elle revendiquait plus d’un milliard de visiteurs uniques par mois l’an dernier. Une enquête réalisée en 2014 auprès d’un échantillon de 1000 utilisateurs britanniques de Youtube par Midia Consulting donne la mesure de leur appétence pour la musique : ils sont 44 % à regarder des vidéos musicales, et près de la moitié d’entre eux (47 %) sont des « usagers fréquents », qui consultent des clips musicaux tous les jours (15 %) ou plusieurs fois par semaine (32 %).

Rapporté à la population française, et toutes réserves faites sur les différences de comportement entre internautes français et britanniques, cette grille de lecture donne une moyenne de 13 millions de consommateurs de musique sur Youtube en France tous les mois (sur la base d’une trentaine de millions de visiteurs uniques par mois), dont 6 millions d’ « utilisateurs fréquents ». Mais le revenu annuel moyen par utilisateur (ou ARPU, pour Average revenue per user) reste au ras des pâquerettes.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire