mercredi 8 mars 2017

Au SeaNaps, les siestes et la monnaie seront électroniques

Les technologies de blockchain peuvent-elle révolutionner l’économie des festivals, et la rendre plus participative et distributive ? C’est ce que projette d’expérimenter le SeaNaps à Leipzig en septembre prochain.

Le festival SeaNaps, qui se déroulera au mois de septembre prochain à Leipzig, en Allemagne, est une déclinaison des Siestes électroniques nées à Toulouse. A Leipzig, la musique ne sera pas la seule composante électronique du festival SeaNaps. Tous les échanges marchands qui auront lieu dans le cadre du festival se feront de préférence avec une crypto-monnaie créée pour l’occasion — le LIP — et indexée sur l’euro, afin d’éviter toute fluctuation. "Nous voulons expérimenter concrètement les opportunités offertes par la technologie de blockchain dans le domaine de l’innovation culturelle" explique Maxime Faget, un Français expatrié à Leipzig et l'un des porteurs du projet.

Lire l'intégralité de mon article sur le site de l'IRMA

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire