mardi 29 décembre 2015

Le streaming à la rescousse du bénéfice opérationnel des labels

Malgré des ventes de musique enregistrée qui devraient encore s’inscrire à la baisse au niveau mondial sur la période 2015 – 2020, selon les projection du cabinet d’études Ovum, la montée en puissance du streaming va entrainer une hausse du résultat opérationnel des labels, en raison de la baisse des coûts de fabrication et de distribution.


D’ici à 2020, les dépenses des consommateurs en matière de musique enregistrée au niveau mondial ne devraient pas beaucoup varier, selon les projections d’Ovum, éditeur du magazine professionnel Music & Copyright. La plus grosse variation devrait intervenir en 2020, avec une hausse du marché de détail de 1 %. Les ventes de détail devraient encore se contracter légèrement en 2015 et en 2016, estime Ovum, et enregistrer une très légère hausse en 2017 (+ 0,1 %).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire